#19 – Je maîtrise ma production d’eau chaude

Des économies pour la planète

Chaque année en France, l’énergie consommée pour le logement génère l’émission d’environ 57 millions de tonnes de CO2, soit 16 % du total des émissions nationales.

La production d’eau chaude sanitaire représente 12,1% de notre consommation d’énergie annuelle. Selon EDF, elle serait de 11% pour une maison et de 14% pour un appartement. En adoptant des gestes simples, on réduit son impact environnemental et sa facture.

Des économies pour le porte-monnaie

Il existe de nombreux gestes à adopter pour vous permettre de réaliser des économies rapidement. Par exemple, en plaçant vos mitigeurs sur eau froide, vous limitez la production d’eau chaude inutile (lavage des mains, brossage de dents…) et vous économisez jusqu’à 10% d’énergie (soit environ 10€). Selon le guide Familles à énergie positive, l’installation d’un robinet thermostatique pour la douche préréglé à 30°C peut également vous permettre de réduire votre facture de 30%.

Les gestes pour réduire votre facture d’énergie

  • Installez un pommeau de douche économique
  • Régler la température du chauffe-eau entre 55 et 60°C
  • Placer vos mitigeurs sur eau froide
  • Installez des mitigeurs thermostatiques
  • Isoler les tuyaux d’eau chaude des espaces non chauffés
  • Faire détartrer le chauffe-eau tout les 2-3 ans
  • Couper le chauffe-eau pendant les longues absences

La douchette française ECO2-Douche,  récompensée 2 fois au concours Lépine, permet d’économiser jusqu’à 60% d’eau et, par conséquent, 60% de l’énergie.Voir notre article #9 – Je prends des douches de moins de 5 minutes !

ECO2-Douche – 49€

Les Petits Calculs (Savants)
Infographie #19

Calculs basés sur une facture annuelle de 100€.
Données d’entrée pour le calcul du coût moyen / personne de l’énergie liée à la production d’eau chaude :
. Volume 56 litres/jour (ADEME – Les besoins d’eau chaude sanitaire – page 7)
. Température initiale : 12°C
. Température finale : 40°C
. Coût du kilowatt-heure : 0,15€/KWh
Coût du chauffage pour 56 litres = 0,27€ soit 98,55€/an
Outil de calcul.

Pour aller plus loin :
Chiffres clés du climat France et Monde – ÉDITION 2017
ADEME – Économiser l’eau et l’énergie chez soi
L’influence du chauffage sur la santé et l’environnement
La consommation d’énergie et les émissions de CO2 dans l’habitat

#9 – Je prends des douches de moins de 5 minutes !

Photo #9 - Graphisme

Des économies pour la planète

L’eau douce ne représente que 3 % des ressources en eau de la planète (dont une majeure partie sous forme de glaces). Elle est rare et précieuse et doit être économisée.

Selon le Centre d’information sur l’eau, la ressource mondiale en eau douce est passée de 17 000 m3 par personne et par an en 1950 à 7 500 men 1995. D’ici 2025, elle devrait chuter à 5 100m.

Le captage, le traitement, la distribution et le transport d’eau potable ainsi que le traitement des eaux usées dans les stations d’épuration nécessitent de nombreuses infrastructures et consomment beaucoup d’énergie.

Des économies pour le porte-monnaie

Il existe beaucoup de solutions pour réduire sa consommation en eau. Dans un premier temps, l’installation d’une pomme de douche économique peut réduire jusqu’à 50% votre consommation grâce au fractionnement des gouttes.

Ensuite, vous pouvez limiter votre temps passé sous la douche, avec l’aide d’un sablier par exemple. L’infographie présentée permet d’observer le gain sur une année en réduisant de moitié le temps passé sous l’eau.

Enfin, couper l’eau pendant que vous vous savonnez permet d’économiser encore 50% d’eau sur votre facture.

Petits Calculs (Savants) :

Infographie #9-2Calculs basés sur un débit d’eau de 20 litres par minute et pour un tarif moyen de 0,0038€ le litre.


Pour aller plus loin :
Troisième rapport de l’observatoire national des services publics d’eau et d’assainissement (2011) 

#4 – J’abandonne le gel douche !

Photo-#4-Graphisme

Des économies pour la planète

Selon Planetoscope, 186 millions de flacons de gel douche sont vendus en France chaque année. L’ADEME estime que les gels douche, shampoings et bains douche génèrent 16 000 tonnes d’emballages par an, 40% seront recyclés.

Perturbateurs endocriniens, allergènes, mutagènes, cancérogènes, les recettes des gels douche sont souvent dangereuses pour la santé. On y trouve par exemple des polymères d’origine pétrolière, utilisés comme agent épaississant… L’association de consommateurs UFC Que Choisir met à disposition des fiches détaillées sur les molécules toxiques a éviter.

Ces substances sont nocives pour la santé mais également pour l’environnement, puisqu’elles finissent dans l’eau. De nouvelles dispositions ont d’ailleurs été prises par un décret interdisant les produits cosmétiques rincés à usage d’exfoliation ou de nettoyage comportant des particules plastiques solides.

Des économies pour le porte-monnaie

Les savons de Marseille et savons d’Alep véritables sont les plus économiques,  bien séchés après usage, ils peuvent durer plus de 3 mois. Leur composition est 100% naturelle et sans parfum. Le prix moyen d’un savon d’Alep de 200 gr est de 4€, 3€ pour le savon de Marseille.

Si toutefois vous aimez les douches parfumées, vous pouvez opter pour les savons ayurvédiques ou les savons saponifiés à froid. Ils sont fabriqués à base d’huiles et de beurres végétaux et parfumés aux huiles essentielles (éviter cependant les produits contenant de l’huile de palme).

Et pourquoi pas les fabriquer vous même? Des sites spécialisés comme Aroma- Zone proposent tous les ingrédients et le matériel nécessaire pour fabriquer vos propres savons.

Les Petits Calculs (Savants)

Infographie-#4-1Calculs basés sur une consommation de 250 ml/mois.
Prix moyen unitaire flacon en supermarché  : 3€
Prix moyen unitaire flacon en parapharmacie : 6,5€/200 ml soit 8€

Pour aller plus loin :
60 millions de consommateurs – Cosmétiques non toxiques
L’Obs – Toxiques ou pas ? Gels douches, crèmes… faites le tri dans vos cosmétiques

#1 – Je passe à la gourde

Photo-#1-Graphisme

Des économies pour la planète

Chaque année, 89 milliards de litres d’eau en bouteille sont consommées dans le monde. Pour cela l’industrie de l’eau utilise 1,5 million de tonnes de plastiques et seul un cinquième des bouteilles sont aujourd’hui recyclées. Pour fabriquer 1 kg de PET, il faut extraire 1,9 kg de pétrole (Qu’est-ce que le PET?).

A cet impact environnemental considérable, s’ajoute les émissions de CO2, puisque 25% de l’eau de en bouteille n’est pas consommée dans son pays d’origine. En France, on estime que l’eau en bouteille parcourrait en moyenne 300 km avant d’être consommée.

Des économies pour le porte-monnaie

L’eau en bouteille est 100 à 300 fois plus chère que l’eau du robinet, d’ailleurs 80% de son coût est dû à son emballage. Quand à l’eau du robinet, le prix du mètre cube est en moyenne de 3€ soit  0,003€ le litre.

Petits Calculs (Savants) :

Instagram-#1-2 (5)

Qu’est-ce qui différencie les eaux potables en France ? 

Malgré les idées reçues, l’eau du robinet est le produit alimentaire le plus contrôlé et la qualité des eaux en bouteille n’est pas forcement supérieure. 95% de la population est alimentée par une eau conforme à une réglementation très stricte (voir carte interactive). Voici ce qui les différencie :

  • l’eau minérale naturelle qui est une eau souterraine protégée contre les risques de pollution, et interdite de traitement. Elle se caractérise par une teneur constante en minéraux ou en oligo-éléments, cependant son appellation n’exige aucune teneur minimale.
  • l’eau de source qui est issue d’une formation souterraine et s’écoule naturellement à la surface de la terre, elle ne peut être captée qu’à la source (différentes eaux de sources peuvent être commercialisées sous la même marque)
  • l’eau purifiée est une eau souterraine ou de surface traitée pour s’adapter à la consommation humaine, elle ne se différencie de l’eau du robinet que par sa distribution en bouteilles.

Légende (urbaine) : Les stations d’épurations dépolluent les eaux usées avant de les rejeter en milieu naturel et non pas pour la redistribuer (d’où l’intérêt de ne pas jeter n’importe quoi dans les toilettes).

L’eau aura donc ensuite un très long chemin à parcourir avant de revenir vous désaltérer…

Conseils (pour passer à l’action) :

Pour éliminer le goût de chlore, versez l’eau dans une carafe et la mettre au frigo pendant 1 heure. L’été, ajoutez dans la carafe une rondelle de citron (bio), une branche de romarin ou de menthe pour aromatiser.

Pour aller plus loin : 

Rapport sur la qualité de l’eau du robinet en France

Des toilettes à la rivière, comment ça marche?

Depuis 1950, l’homme a fabriqué 8,3 milliards de tonnes de plastique