#19 – Je maîtrise ma production d’eau chaude

Des économies pour la planète

Chaque année en France, l’énergie consommée pour le logement génère l’émission d’environ 57 millions de tonnes de CO2, soit 16 % du total des émissions nationales.

La production d’eau chaude sanitaire représente 12,1% de notre consommation d’énergie annuelle. Selon EDF, elle serait de 11% pour une maison et de 14% pour un appartement. En adoptant des gestes simples, on réduit son impact environnemental et sa facture.

Des économies pour le porte-monnaie

Il existe de nombreux gestes à adopter pour vous permettre de réaliser des économies rapidement. Par exemple, en plaçant vos mitigeurs sur eau froide, vous limitez la production d’eau chaude inutile (lavage des mains, brossage de dents…) et vous économisez jusqu’à 10% d’énergie (soit environ 10€). Selon le guide Familles à énergie positive, l’installation d’un robinet thermostatique pour la douche préréglé à 30°C peut également vous permettre de réduire votre facture de 30%.

Les gestes pour réduire votre facture d’énergie

  • Installez un pommeau de douche économique
  • Régler la température du chauffe-eau entre 55 et 60°C
  • Placer vos mitigeurs sur eau froide
  • Installez des mitigeurs thermostatiques
  • Isoler les tuyaux d’eau chaude des espaces non chauffés
  • Faire détartrer le chauffe-eau tout les 2-3 ans
  • Couper le chauffe-eau pendant les longues absences

La douchette française ECO2-Douche,  récompensée 2 fois au concours Lépine, permet d’économiser jusqu’à 60% d’eau et, par conséquent, 60% de l’énergie.Voir notre article #9 – Je prends des douches de moins de 5 minutes !

ECO2-Douche – 49€

Les Petits Calculs (Savants)
Infographie #19

Calculs basés sur une facture annuelle de 100€.
Données d’entrée pour le calcul du coût moyen / personne de l’énergie liée à la production d’eau chaude :
. Volume 56 litres/jour (ADEME – Les besoins d’eau chaude sanitaire – page 7)
. Température initiale : 12°C
. Température finale : 40°C
. Coût du kilowatt-heure : 0,15€/KWh
Coût du chauffage pour 56 litres = 0,27€ soit 98,55€/an
Outil de calcul.

Pour aller plus loin :
Chiffres clés du climat France et Monde – ÉDITION 2017
ADEME – Économiser l’eau et l’énergie chez soi
L’influence du chauffage sur la santé et l’environnement
La consommation d’énergie et les émissions de CO2 dans l’habitat

#18 – J’optimise la température de ma pièce

Photo #18 - Graphisme

Des économies pour la planète

Chaque année en France, l’énergie consommée pour le logement génère l’émission d’environ 57 millions de tonnes de CO2, soit 16 % du total des émissions nationales.

En 2015, le chauffage représentait 68% de la facture de consommation d’énergie des ménages français. La production totale d’énergie pour le chauffage est de 323 TWh.

Nous disposons de 58 réacteurs nucléaires  sur le territoire (4 de 1 450 MW ; 20 de 1 300 MW et 34 du 900 MW). Un réacteur de 900 MW produit chaque mois 500 000 MWh, soit 6 TWh/an. Le chauffage est le deuxième poste de consommation d’électricité (46 TWh/an) soit l’équivalent de la production de 8 centrales nucléaires.

Des économies pour le porte-monnaie

En 2017, les foyers français ont payé 1 683€ en moyenne pour se chauffer.

L’adoption de gestes simples peut permettre de réduire de près de la moitié votre facture, sans altérer votre confort. Par exemple, au delà de 20°C on estime que chaque degré supplémentaire coûte en moyenne 7%.

Les températures recommandées sont de 16°C la nuit et entre 19 et 21°C dans les pièces de vie en journée. Mais soyez patient : votre corps à besoin d’une semaine avant de s’acclimater à une nouvelle température!

Famille à énergie positive dresse une liste de gestes à adopter pour réaliser des économies d’énergie.

Les gestes pour réduire votre facture d’énergie

  • Dépoussiérer les radiateurs : jusqu’à -10%
  • Purger les radiateurs
  • S’équiper d’un thermostat d’ambiance et le programmer selon son occupation : jusqu’à -15%
  • Calfeutrer les fenêtres et les portes : de -5 à -8%
    • Installer des rideaux épais aux fenêtres des pièces (ils ne doivent pas couvrir les radiateurs) ;
    • Vérifier les montants des fenêtre et des portes (joints…)
  • Baisser la température d’1° C : -7%
  • Baisser le chauffage de 3 à 4°C la nuit et pendant les absences de plus de 2 heures : jusqu’à -25%
  • Fermer les volets la nuit : jusqu’à -10%
  • Fermer les portes des pièces chauffées : jusqu’à -6%
  • Ne pas chauffer (ou surchauffer) les pièces inutilisées
  • Aérer 5 minutes/jour, l’air humide consomme plus d’énergie pour être chauffé que l’air sec.

Les Petits Calculs (Savants)
Infographie #18.jpeg

Calculs basés sur une facture annuelle de 1 683€

Pour aller plus loin :
Défi Familles à énergie positive
ADEME – Comment mieux se chauffer 

#15 – Je dégivre le réfrigérateur régulièrement!

Photo #15 - Graphisme.jpeg

Des économies pour la planète

En France, l’électricité produite est majoritairement nucléaire, nous dénombrons 58 centrales nucléaires qui produisent 17% de l’électricité mondiale.

Au delà  du risque nucléaire, souvent dénoncé par Greenpeace France. Chaque année, ce sont 1150 tonnes de déchets nucléaires, des matières radioactives inutilisables, qui doivent être traiter.

Souscrire à une offre d’électricité verte permet d’encourager son développement. Plusieurs fournisseurs d’électricité proposent aujourd’hui une offre électricité verte, souvent issue de l’hydraulique à 95% et de la biomasse, du solaire et de l’éolien à 5%.

Des économies pour le porte-monnaie

Les équipements de froid représentent jusqu’à 30% de la consommation d’électricité (hors chauffage et production d’eau chaude), c’est le plus gros poste de dépense. Selon Familles à énergie positive, un réfrigérateur de classe A++ consomme 45% d’énergie en moins qu’un appareil de classe A, une économie de 25€/an ou de 375€ sur la durée de vie de l’appareil.

Un bon entretien et une bonne utilisation des appareils peuvent vous permettre de réaliser plus de 50% d’économie d’énergie sur ce poste en adoptant des gestes simples.

Conseils pour faire des économies :

  • Optez pour un appareil A+++ ou A++ (45% d’énergie en moins qu’un appareil A)
  • Bien dimensionner son appareil : 1 personne 100 à 150 litres , 2/3 personnes 150 à 250 litres ; 3/4 personnes 250 à 350 litres ; plus de 4 personnes 350 à 500 litres.
  • Un réfrigérateur américain produit des glaçons, mais il consomme 2 à 3 fois plus qu’un réfrigérateur normal.
  • Placez, si possible, l’appareil loin d’une source de chaleur (four, cuisinière, fenêtre…), installé dans une pièce à 23°C, le réfrigérateur consomme 38% de plus que dans une pièce à 18°C;
  • Limitez-vous à un seul réfrigérateur par foyer.
  • Vérifier régulièrement la température : +5°C pour le réfrigérateur et -18°C pour le congélateur.
  • Veillez à ce que le frigo soit toujours suffisamment rempli (le vide génère une surconsommation d’énergie).
  • Dégivrez tous les 3 mois minimum pour une économie entre 30% (3 mm de givre) et 50% (1 cm de givre).
  • Nettoyez la grille arrière au moins une fois par an, laissez 5 à 10 cm d’espace derrière et au dessus de l’appareil. Une surchauffe pour amener à doubler la consommation de l’appareil.
  • Vérifiez l’étanchéité des joints.
  • Ne jamais laisser la porte ouverte trop longtemps…

Les Petits Calculs (Savants)
Infographie #15.jpeg

Calculs basés sur une consommation annuelle de 400 kWh, tarif de base EDF de 2018 (0,1483€/kWh).

Pour aller plus loin :
ADEME – Réduire sa facture d’électricité
Familles à énergie positive 

#10 – J’éteins les appareils en veille

 Photo #10- Graphisme.jpeg

Des économies pour la planète

Chaque année, la consommation d’énergie liée aux appareils en veille équivaut en France à la production d’électricité de 2 réacteurs nucléaires. Ces appareils ce sont les téléviseurs, ordinateurs, box internet, Imprimantes, lecteurs DVD, radio-réveils, chargeurs…

Des économies pour le porte-monnaie

La consommation d’électricité d’un ménage français (hors chauffage et eau chaude) est de 2700 kWh/an. Une famille très équipée en appareils connectés consomme en moyenne 700 kWh/an et un famille peu équipée 400 k€Wh/an.

On estime que les appareils en veille représentent 11% de la facture annuelle, soit 86€/an. Les appareils en veille coûteraient donc 2 milliards d’euros chaque année aux français.

Petits Calculs (Savants) :

Infographie #10 (1).jpeg

Calculs basés sur le tarif de base EDF de 2018 (0,1483€/kWh).

Pour faire vos calculs : 
(Puissance Watts en veille x Nombre d’heures en veille x 365 jours) / 1000 x 0,1483€
Exemple avec TV :  (20 X 20 X 365)/1000 x 0,1483 = 21,65€

Puissance en veille des appareils (Familles à énergie positive)   :
Téléviseur : 1 à 20 Watts
Lecteur DVD :  4 à 20 Watts
Ordinateur fixe : 3 à 15 Watts
——————–
Démodulateur satellite/décodeur : 1 à 15 Watts
Chaîne stéréo : 0,5 à 20 Watts
Ordinateur portable : 1 à 10 Watts
Imprimante ordinateur : 0 à 8 Watts
Box ADSL : 0 à 30 Watts
Radio-réveil : 1 à 3 Watts
Chargeur de batteries : 0 à 2 Watts
Téléphone portatif : 0,5 à 6 Watts
Système d’alarme : 10 à 15 Watts
Répondeur automatique : 1 à 3 Watts
Lampe halogène : 0,5 à 10 Watts
Four micro-onde (horloge) : 1 à 9 Watts
Cuisinière électrique (horloge) : 0 à 4 Watts
Four (horloge) : 3 à 9 Watts
Table à induction (affichage) : 8 à 18 Watts
Réfrigérateur (affichage) : 0 à 30 Watts
Machine à café : 2 à 4 Watts
Brosse à dent électrique : 1 à 2 Watts
Horloge électrique : 1 à 3 Watts

Conseils (pour passer à l’action) :

Pour aller plus loin :
Sciences Avenir – Les appareils en veille coûtent 2 milliards d’euros aux Français
ADEME – Économiser l’eau et l’énergie chez soi
ADEME – Réduire sa facture d’électricité
ADEME – Projet ROMODECE – L’efficacité énergétique à la maison 

#6 – Je coupe la box internet pendant mon absence!

Photo-#6-Graphisme

Des économies pour la planète

Téléviseurs, ordinateurs, « box » internet, imprimantes, lecteurs DVD, radio-réveils, chargeurs… Chaque année, la consommation d’énergie liée aux appareils en veille équivaut, en France, à la production d’électricité de 2 réacteurs nucléaires.

Pour faire fonctionner nos « box », on considère que plus de 2,66 milliards de kWh d’électricité sont nécessaires chaque année, soit environ quatre mois de production d’un réacteur nucléaire. Seule 20 à 26% de l’électricité consommée par la box est utilisée.

Des économies pour le porte-monnaie

Les box TV/internet fonctionnent la plupart du temps sans travailler, elles consomment en moyenne 200 kilowatt/an ce qui correspond à la consommation du lave-linge.

Si vous coupez votre box pendant la nuit, considérons 8 heures, votre économie annuelle sera d’environ 10€. Si vous la coupez également pendant votre absence pour le travail, soit 8 heures de plus, vous parvenez à une économie de 20€ par an.

Les Petits Calculs (Savants) :

Infographie-#6-2.jpg
Calculs basés sur une consommation moyenne de 200 kWh/an, tarif de base EDF de 2018 (0,1483€/kWh).

Conseils (pour passer à l’action) :

  • Installer un programmateur mécanique ou digital sur votre prise, vendu 4€ en moyenne, il vous permet de programmer la coupure automatique de votre box pendant les heures d’inutilisation. 
  • Brancher les appareils sur une multiprise avec interrupteur qui permet de les éteindre tous en même temps.

Pour aller plus loin :
Sciences pour tous – Université de Lyon – Le numérique écologique, c’est possible ?