#1 – Je passe à la gourde

Photo-#1-Graphisme

Des économies pour la planète

Chaque année, 89 milliards de litres d’eau en bouteille sont consommées dans le monde. Pour cela l’industrie de l’eau utilise 1,5 million de tonnes de plastiques et seul un cinquième des bouteilles sont aujourd’hui recyclées. Pour fabriquer 1 kg de PET, il faut extraire 1,9 kg de pétrole (Qu’est-ce que le PET?).

A cet impact environnemental considérable, s’ajoute les émissions de CO2, puisque 25% de l’eau de en bouteille n’est pas consommée dans son pays d’origine. En France, on estime que l’eau en bouteille parcourrait en moyenne 300 km avant d’être consommée.

Des économies pour le porte-monnaie

L’eau en bouteille est 100 à 300 fois plus chère que l’eau du robinet, d’ailleurs 80% de son coût est dû à son emballage. Quand à l’eau du robinet, le prix du mètre cube est en moyenne de 3€ soit  0,003€ le litre.

Petits Calculs (Savants) :

Instagram-#1-2 (5)

Qu’est-ce qui différencie les eaux potables en France ? 

Malgré les idées reçues, l’eau du robinet est le produit alimentaire le plus contrôlé et la qualité des eaux en bouteille n’est pas forcement supérieure. 95% de la population est alimentée par une eau conforme à une réglementation très stricte (voir carte interactive). Voici ce qui les différencie :

  • l’eau minérale naturelle qui est une eau souterraine protégée contre les risques de pollution, et interdite de traitement. Elle se caractérise par une teneur constante en minéraux ou en oligo-éléments, cependant son appellation n’exige aucune teneur minimale.
  • l’eau de source qui est issue d’une formation souterraine et s’écoule naturellement à la surface de la terre, elle ne peut être captée qu’à la source (différentes eaux de sources peuvent être commercialisées sous la même marque)
  • l’eau purifiée est une eau souterraine ou de surface traitée pour s’adapter à la consommation humaine, elle ne se différencie de l’eau du robinet que par sa distribution en bouteilles.

Légende (urbaine) : Les stations d’épurations dépolluent les eaux usées avant de les rejeter en milieu naturel et non pas pour la redistribuer (d’où l’intérêt de ne pas jeter n’importe quoi dans les toilettes).

L’eau aura donc ensuite un très long chemin à parcourir avant de revenir vous désaltérer…

Conseils (pour passer à l’action) :

Pour éliminer le goût de chlore, versez l’eau dans une carafe et la mettre au frigo pendant 1 heure. L’été, ajoutez dans la carafe une rondelle de citron (bio), une branche de romarin ou de menthe pour aromatiser.

Pour aller plus loin : 

Rapport sur la qualité de l’eau du robinet en France

Des toilettes à la rivière, comment ça marche?

Depuis 1950, l’homme a fabriqué 8,3 milliards de tonnes de plastique

 

 

 

 

 

 

Un commentaire sur « #1 – Je passe à la gourde »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s