#16 – Je diminue de moitiĂ© mon gaspillage alimentaire!

Photo #16.jpeg

Des Ă©conomies pour la planĂšte

Chaque annĂ©e, nous jetons 10 millions de tonnes de produits alimentaires rien qu’en France. C’est 1,8 milliard de tonnes dans le monde, soit 1/3 des aliments que nous produisons.

DerriĂšre ces chiffres astronomiques se cache un autre gĂąchis : celui de l’épuisement de nos ressources naturelles (eau…). L’impact du gaspillage alimentaire sur l’environnement est Ă©norme, en France, son empreinte carbone serait de 15,5 millions de tonnes d’équivalent CO2 par an, soit 3% des Ă©missions nationales de gaz Ă  effet de serre.

Des Ă©conomies pour le porte-monnaie

On estime les consĂ©quences Ă©conomiques directes du gaspillage alimentaire à 750 milliards de dollars par an dans le monde, soit l’Ă©quivalent du tiers de notre PIB national.

En France, le coĂ»t du gaspillage reprĂ©senterait 16 milliards d’euros par an. Selon l’ADEME, les pertes et gaspillages au stade de la consommation reprĂ©sentent environ 108€ par an et par personne et s’élĂšvent Ă  240 € par an et par personne si l’on considĂšre l’ensemble des pertes et gaspillages gĂ©nĂ©rĂ©s tout au long de la chaĂźne.

Voir la vidĂ©o de l’ADEME – Impacts et actions de rĂ©duction du gaspillage alimentaire d’un mĂ©nage. Ce mĂ©nage gaspille 465€ de nourriture par an, la mise en place de gestes simples a permis de rĂ©duire ce gaspillage de 52%.

Les Petits Calculs (Savants)
Infographie #16
Chiffres ADEME

Les conseils :

Selon la méthode de France Nature Environnement :

  • 1Ăšre phase : la mobilisation. L’adhĂ©sion et l’implication des acteurs concernĂ©s est un ingrĂ©dient indispensable Ă  la rĂ©ussite d’une dĂ©marche de rĂ©duction du gaspillage alimentaire.
  • 2Ăšme phase : l’observation. Observer finement ses pratiques et peser le gaspillage Ă  chaque Ă©tape permet dans un premier temps de mieux comprendre les sources de gaspillages et leur ampleur.
  • 3Ăšme phase : les solutions. Les principaux postes et raisons Ă©tant identifiĂ©s dans la phase d’observation, les acteurs imaginent et mettent en place des solutions adaptĂ©es Ă  leur façon de gaspiller.
  • 4Ăšme phase : calculer et recommencer. Nouvelles pesĂ©es, nouvelles mesures
 les solutions mises en place permettent d’Ă©valuer ses progrĂšs. Le tout est de ne pas s’arrĂȘter lĂ  mais de suivre et d’adapter sa dĂ©marche au fil du temps.

Pour aller plus loin :
Les publications de France Nature Environnement sur le gaspillage alimentaire 
ADEME – Pertes et Gaspillages alimentaires : l’Ă©tat des lieux et leur gestion par Ă©tapes de la chaĂźne alimentaire – Mai 2016
France Nature Environnement – Gaspillage alimentaire : dĂ©finition, enjeux et chiffres